Toiture végétale : les choses à savoir


« Green Roof », on en parle récemment. En effet, il devient de plus en plus plébiscité. Tout d’abord, d’un point de vue esthétique, il apporte une sensation verte à votre maison, la rendant plus agréable en milieu urbain. Il apporte de nombreux avantages à votre maison. De plus, il existe plusieurs types de toits verts qui peuvent répondre à différents besoins. Nous vous montrerons toutes les caractéristiques et avantages de ce toit.

Définition d’une toiture végétale

Un toit vert est un toit couvert de végétation. On utilise généralement beaucoup de plantes succulentes, d’herbes et même de fougères. La toiture doit avoir un angle d’inclinaison de 1° à 45° pour pouvoir concevoir ce type de toiture. Cela dit, si la pente est supérieure à 35 °, il doit y avoir un système de drainage adéquat. Un toit vert nécessite une structure spéciale selon le diagnostic de toiture-dehon.be. En fait, pour faire pousser des plantes et protéger le toit, l’utilisation d’une couche dite de drainage est incontournable.

Technique de végétation extensive

Depuis le début des années 1980, la végétation extensive est une technologie relativement nouvelle. Le but est de fournir le concept d’un jardin abandonné pour le toit, de sorte qu’il ait une apparence complètement naturelle, comme si des mains humaines n’y étaient jamais allées. Cela présente les avantages de faibles coûts de maintenance et de méthodes de culture minimales.

De plus, cette technologie offre également la possibilité d’utiliser cette technologie sur tous les supports. Même des supports légers sont souvent utilisés sur les terrasses existantes. Les toits verts sont régis par les « Règles professionnelles des Toits verts et Terrasses » édictées par le CSFE. Ils peuvent être réalisés sur des substrats en béton, en acier et en bois avec des pentes allant jusqu’à 20 %.

Technique de végétation intensive

La végétation dense, à elle seule, consiste à déplacer des éléments de jardin placés au sol dans le toit. Bien sûr, le support étant absolument différent, certaines précautions doivent être prises. Il est nécessaire de tenir compte des réglementations telles que les revêtements imperméables résistants à la pénétration des racines, les couches de drainage et de filtration, les zones stériles environnantes et les charges permanentes élevées dues au sol. Cette fois, les travaux d’entretien s’apparentent à un jardin traditionnel au sol, nécessitant beaucoup d’entretien, ce qui ajoute des restrictions particulières sur l’installation des équipements et l’élimination des déchets.

Les atouts d’une toiture végétale

En été, vous saurez qu’un toit vert fera perdre jusqu’à 1,5 degré à votre maison, ce qui est bien sûr peu, mais combiné à une bonne isolation thermique, il peut rapidement refroidir votre maison. Un tel toit peut également absorber une grande quantité de précipitations et libérer de l’eau accumulée, régulant ainsi efficacement l’eau de pluie. Chaque année, le toit vert peut absorber jusqu’à 50 % de l’eau qui tombe sur le toit. En termes d’isolation acoustique, il est également très résistant, car il peut augmenter l’effet de 40db en utilisant un substrat de haute qualité d’une épaisseur de 12 cm. Le toit vert peut également empêcher le vieillissement prématuré du joint dû à la lumière ultraviolette ou au choc thermique, doublant ainsi la durée de vie du joint.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *