Terrains constructibles et non constructibles : les points à retenir

terrain-constructible

L’acquisition d’un terrain est une étape primordiale dans un projet de construction d’une maison. Avant d’aller plus loin, il est impératif de connaître si le terrain est à acheter, soit constructible ou non. Pour savoir un peu plus sur ce sujet, cet article propose diverses informations concernant les terrains constructibles et non constructibles. Ce qui est sûr, c’est quel que soit le type de terrain acquis, il existe toujours des solutions que l’on peut découvrir.

Ce qu’il faut faire d’un terrain non constructible

Il s’avère important de savoir qu’un terrain inconstructible n’est pas voué à rester ainsi indéfiniment. Lorsqu’un propriétaire dispose de ce genre de terrain qui n’est pas, pour l’heure, constructible, plusieurs alternatives s’offrent à lui, soit :

  • il opte pour la revente du terrain ;
  • il attend qu’il soit constructible ;
  • il s’active pour le rendre constructible ;
  • il passe à la construction tout en respectant les normes en vigueur.

Pour en savoir davantage, d’autres informations supplémentaires sont disponibles sur le site terrassement-dupont.be. On y trouve divers conseils et astuces pratiques pour assurer le traitement d’un terrain non constructible.

Comment savoir un terrain non constructible au regard de la loi ?

Toute parcelle de terre est considérée comme non constructible si elle ne répond pas aux critères techniques et juridiques nécessaires pour recevoir la qualification de terrain à bâtir. Pour qu’un terrain soit convenable à recevoir une construction, il doit se situer dans un secteur désigné comme constructible par le plan local d’urbanisme.
Plusieurs éléments doivent être ainsi étudiés comme la sécurité des personnes, la protection d’un site, la salubrité, la préservation d’un lieu classé en zone naturelle ou encore la limitation du fait de l’usage des parcelles avoisinantes. Aussi, le terrain doit faire l’objet des voies d’accès et d’un raccordement aux réseaux électriques, d’eau potable et d’assainissement. Si l’un de ces critères n’est pas respecté, le terrain est qualifié comme non constructible.

Acheter un terrain constructible, les éléments à prendre en compte

Le choix du terrain est fondamental lorsqu’on décide de construire la maison de ses rêves. L’idéal est qu’il soit adapté à ses besoins spécifiques : proximité avec son lieu de travail, proche des centres d’intérêts et bien d’autres. Aussi, il ne faut pas négliger l’orientation du terrain par rapport au soleil. Cela permet de profiter d’une belle lumière, mais aussi de réduire le coût énergétique de sa future maison.
Alors pour trouver un terrain constructible à acheter, les possibilités ci-après peuvent être utiles :

  • consulter les petites annonces immobilières qui proposent régulièrement des terrains à bâtir ;
  •  être attentif aux publications déposées par les particuliers dans les espaces dédiés des communes de son choix ;
  • trouver un panneau « à vendre » installé à même un terrain constructible ;
  • contacter directement un agent immobilier pour repérer le terrain idéal ;
  • s’adresser auprès d’un aménageur lotisseur ;
  • s’informer auprès d’un constructeur de maisons individuelles.

Avant de finaliser une transaction, il vaut mieux multiplier les sources et les recherches afin de donner un maximum de chances de dénicher le terrain idéal qui correspond à ses besoins spécifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *